lundi 21 octobre 2013

Rencontre avec Vespa Crabro dans les Trois Pignons

Greg des blocs


Le frelon ou Vespa Crabro, au nid dans les Trois Pignons, octobre 2013, (C) Greg ClouzeauLe Vespa n'est pas qu'un célèbre 2 roues !

Le frelon européen (Vespa crabro) est une espèce d'hyménoptère eusocial de la famille des vespidés ressemblant à une guêpe commune mais de taille deux fois plus importante ; c'est en fait la plus grosse des espèces de guêpes européennes.

Lors d'une petite séance de grimpe à peine perturbée par la condensation quasi inévitable avec les hautes températures de ce mois d'octobre, j'ai pu observer un superbe nid de frelons à la Gorge aux chats, en bordure du chemin menant au célèbre Rubis sur l'ongle. Très tranquille, le nid n'a semblé se réveiller qu'une fois touché par les rayons de soleil descendant de la fin de journée.



Au printemps, les jeunes reines créent dans les arbres morts, murs de pierre sèche, greniers ou cheminées un nid en papier mâché (fibres végétales mâchées) abritant les premières alvéoles où elles pondent les premiers œufs.

En automne, la colonie atteint son apogée, de jeunes reines et des faux-bourdons naissent, prélude du cycle suivant. Les nids sont souvent composés de 5 à 12 rangées de plateaux superposés constitués d'alvéoles toujours orientés vers le bas. La forme en ballon de rugby n'est pas obligatoire et peut fortement varier selon l'endroit où il est construit. La couleur et les motifs du papier varie selon la fibre végétale collectée par les ouvrières.

Un nid comprend en moyenne 5 000 alvéoles. Le nid, fin août, peut dépasser une capacité de 25 litres et la longueur ultime de son grand-axe peut atteindre un mètre. Les plus grands nids se rencontrent dans les charpentes et les arbres creux car ces emplacements offrent le plus de surface de fixation.

Lors des premiers froids automnaux, les mâles et femelles et la reine de la saison meurent, ainsi que les ouvrières. Resterons les jeunes femelles récemment fécondées qui passeront l'hiver pour constituer de nouvelles colonies.

Le frelon européen (Vespa crabro) garde son nid, Gorge aux Chats, Trois Pignons
Le frelon européen (Vespa crabro) garde son nid, Gorge aux Chats, Trois Pignons



Pour nourrir son couvain, une colonie bien développée peut consommer 500 g d'insectes par jour : mouches, guêpes, abeilles, sauterelles, libellules, ainsi que chenilles et araignées !
Dangereux le frelon ? Pas tant que cela !

La piqûre de cet insecte est très douloureuse à cause du diamètre du dard et de la composition du venin, mais sa toxicité est en moyenne 10 fois inférieure à celle du venin d'abeille ! Ainsi, contrairement à une légende tenace, le nombre de piqûres nécessaires pour tuer un être humain adulte se situe entre cent et cent cinquante (sauf pour des individus allergiques).

Le frelon est peu dangereux, tant qu'on n'agresse pas son nid, qu'on ne l'approche pas de trop près (3 à 4 m sont raisonables). Les frelons ne s'en prennent le plus souvent qu'à ceux qui passent à proximité... Hors de cette zone, le frelon est un insecte pacifique qu'il suffit de ne pas effaroucher par des gestes brusques. Ce qui rend les frelons très impopulaires, c'est que contrairement aux guêpes ils sont attirés par la lumière, et leur visite nocturne est fort probable si leur nid est installé près d'une habitation.

Si on détruit leur nid pour s'en débarrasser, ils cherchent à le reconstruire à la même place.

Niché dans une fissure d'un dévers à 60 cm du sol, le nid ne se remarque pas tout de suite. Il est assez silencieux et calme. Seul le gardien nous alerte de son habitation...