Pourquoi Fontainebleau ?

C’est aux travaux du Père Dan, publiés en 1642, que l'on doit le récit le plus précis de la tradition des origines de ce nom de Fontainebleau. Une relation qui tient plus de la légende que du fait historique.

"Un de nos Roys chassant un jour en cette forest, il arriva qu'un chien appelé Bleau ou Bliau, s'étant égaré de la chasse, comme on le cherchoit, parce que c'estoit un chien que le Roy aimoit fort, il fut trouvé auprès d'une fontaine au milieu de cette forest où il se rafraîchissoit, lassé du travail de la chasse , et parce que cette fontaine n'etoit pas encore cognue, et que ce chien sembloit en avoir donné la cognoissance, elle fut depuis appelé la Fontaine de Bleau."


Fontainebleau vue de la forêt, Calvaire, (C) 2014 Greg Clouzeau
Fontainebleau vue de la forêt, Calvaire, (C) 2014 Greg Clouzeau


Le père Dan fait remarquer qu'avant le règne d'Henri IV, cette histoire "estoit dépeinte à frais (fresque) sous une petite voûte en forme de grotte." Celle - ci était encore visible au XVIIème dans le Jardin Anglais du parc du château. On trouve de nombreuses traces de cette légende dans le Palais, notamment dans la galerie François 1er où Le Rosso a peint vers 1538 la Nymphe de Fontaine Bleau.

Quant à l'expression Fontaine Belle-eau, les spécialistes y voient un calembour ou une invention poétique. Là encore, ceux-ci se sont longtemps disputés autour d'hypothèses plus ou moins réalistes, comme celle de Maurice Lecomte qui ramène le nom de Bleau à celui d'un  propriétaire d'une des plus grandes deumeures du hameau, nommé Bladobald, même si on ne comprend pas bien comment s'est effectuée la mutation en Fontainebleau malgré une démonstration étayée. Notons aussi que l'appellation des habitants de Fontainebleau a, elle aussi, subi les mêmes hésitations avant de devenir  "Bellifontains" en 1893. Ce nom fut encore concurrencé par d'autres appellation jusqu'aux débuts des années 1920 !

Commentaires