lundi 16 mars 2015

Rataplat

L'un des trucs les plus magiques de l'escalade à Bleau c'est sans aucun doute cette infinie variété d'à-plats dont certains sont extrêmement durs à tenir.

Il faut une drôle d'alchimie pour exploiter l'adhérence toute relative de quelques uns d'entre eux. Un type d'escalade qu'il vaut mieux aborder par ce que l'on appelle chez nous une "bonne collante", c'est à dire un froid sec et une température autours des 6 à 8 ° C...


Quand la voie se compose uniquement de ceux-ci cela peut donner quelques merveilles. Dans cette catégorie, je range volontiers Rataplat, un 7A/ 7A+ de Franchard Isatis, probablement ouvert par Angelo Mulas et situé à gauche de la fissure de L'Estafilade (n°5 blanc).

Une voie tout en rondeurs et plats dont il ne vaut mieux pas rater le rétablissement final !

Guillaume se bat dans Rataplat, 7a, Franchard Isatis, (C) 2015 Greg Clouzeau
Guillaume se bat dans Rataplat, 7a, Franchard Isatis, (C) 2015 Greg Clouzeau


Guillaume se bat dans Rataplat, 7a, Franchard Isatis, (C) 2015 Greg Clouzeau
Guillaume se bat dans Rataplat, 7a, Franchard Isatis, (C) 2015 Greg Clouzeau
Guillaume se bat dans Rataplat, 7a, Franchard Isatis, (C) 2015 Greg Clouzeau
Guillaume se bat dans Rataplat, 7a, Franchard Isatis, (C) 2015 Greg Clouzeau


Greg des blocs

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire