mercredi 5 août 2015

Azuré bleu nacré dans la plaine de Chanfroy

Au cœur de la Réserve biologique domaniale dirigée (RBD) de la plaine de Chanfroy (Arbonne, Trois Pignons), il est aisé d'observer de nombreuses espèces animales et végétales et notamment des papillons comme les Azurés !

Si les papillons peuvent s’observer dans pratiquement tous les types d’habitats, les milieux herbeux ensoleillés sont souvent très riches en espèces. Les prairies calcaires sont donc des «spots» particulièrement intéressants pour l’observation des papillons de jour en raison de leur diversité floristique. De même, les lisières forestières, les layons et les clairières sont des lieux privilégiés car ils permettent d’observer à la fois les espèces des milieux ouverts et ceux des habitats boisés adjacents.

Au cœur de la Réserve biologique domaniale dirigée (RBD) de la plaine de Chanfroy (Arbonne, Trois Pignons), il est aisé d'observer de nombreuses espèces animales et végétales même si les clôtures gâchent le plaisir ! Si cette plaine est si riche c'est en partie du à sa formation géologique : une vaste dépression d'une cinquantaine de mètre de haut, à fond plat, bordée, au nord par les grès sommitaux des Rochers de Corne-Biche (où se trouve la Tour de la Vierge) et au sud, par les Rochers de la Reine.  Autre particularité du site, ici les mares centrales ne sont pas des mares de platières emplies d'eau de pluies, mais des remontées qui font parfois apparaître  directement la nappe phréatique de la Beauce !  Ces creusements sont les traces d'une ancienne exploitation de cailloutis calcaire provenant de la gélifraction du calcaire d'Étampes à l'origine situés au-dessus des grès et ayant “coulé” sur les gorges. Les cailloutis sont recouverts de sables bruns soufflés légèrement podzolizés. Cet ensemble sec-humide et acide-calcaire, favorise une biodiversité exceptionnelle si chère au milieu scientifique qu'ils en ont fait condamner tous accès.

Bref, dans ce site, photographier les papillons en cette saison, c'est plutôt facile ! Ensuite, il faut les identifier et si vous n'avez pas des images de ceux-ci prises sous toutes les coutures, avec les ailes ouvertes et fermées, c'est pas toujours facile, notamment chez les Azurés. Azuré est un nom vernaculaire pouvant désigner plusieurs espèces différentes de petits papillons à nuances bleutées parmi les Lycaenidae et principalement dans la sous-famille des Polyommatinae. Ils sont parfois appelés aussi « argus » . Les mâles et les femelles présentent souvent des couleurs différentes sur le dessus des ailes.


Azuré ou Argus bleu-nacré (Polyommatus coridon), Chanfroy, Trois Pignons, (C) 2015 Greg Clouzeau
Azuré ou Argus bleu-nacré (Polyommatus coridon), Chanfroy, Trois Pignons, (C) 2015 Greg Clouzeau

L’Azuré ou Argus bleu-nacré (Polyommatus coridon) est donc un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae et du genre Polyommatus. Les Lycénidés forment une importante famille de papillons de jour, avec environ 5000 espèces dans le monde, une centaine en Europe et 65 en France, dont seulement une vingtaine d’espèces communes dans la plupart des régions.  J'ai déjà évoqué ce papillon que l'on rencontre facilement sur les callunes et bruyères de la forêt de Fontainebleau.  Lorsqu'il se présente comme ici avec les ailes fermées, l'identification d'un azuré ne peut se faire qu'en étudiant plusieurs aspects des ailes (nombre de point, orientation de ceux-ci, bordures, tâches oranges...)




Azuré ou Argus bleu-nacré (Polyommatus coridon), Chanfroy, Trois Pignons, (C) 2015 Greg Clouzeau
Azuré ou Argus bleu-nacré (Polyommatus coridon), Chanfroy, Trois Pignons, (C) 2015 Greg Clouzeau

Greg des blocs

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire