lundi 9 février 2015

Obus de ciment à Chanfroy !

Greg des blocs
On fait parfois de drôle de découverte en forêt domaniale de Fontainebleau et des Trois Pignons. Lors d'une randonnée avec les Amis de la forêt, nous sommes passés, presque sans le voir, près de cette forme grise au 3/4 enterrée. Mais sa forme oblongue m'intrigue.

Obus de ciment, Plaine de Chanfroy, Arbonne, Trois Pignons, (C) 2014 Greg Clouzeau
Obus de ciment, Plaine de Chanfroy, Arbonne, Trois Pignons, (C) 2014 Greg Clouzeau
Quelques manipulations me suffisent pour lever le doute : il s'agit bien d'un de ces obus de ciment largués par les américains lors de leurs séances d'entraînement.

Je m'explique : la plaine de Chanfroy est un site militaire depuis Louis-Philippe Ier. En 1839, un camp de onze mille hommes y manœuvre sous le commandement du duc d’Aumale, duc de Nemours. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands font de la plaine de Chanfroy un terrain d’exercice pour leurs aviateurs qui sera repris par les américains dès décembre 1944.

Rien d'étonnant donc à trouver ici des rondes de pierres formant une cible, là, de vieux obus de ciment. J'ai déjà évoqué les épisodes tragiques de la Plaine de Chanfroy. Les plus curieux, en fouillant bien, pourraient aussi découvrir les restes du train atterrissage d'un B17 abattu ici le 6 février 1944.

Mais attention, on peut aussi trouver de vrais obus, non éclatés et donc très dangereux. Ainsi en 2010, des amis sont tombés sur l'un d'entre eux ce qui a nécessité une intervention des gendarmes et des démineurs...