mercredi 25 novembre 2015

Au gré d'une ligne de force

Greg CLOUZEAU
Parmi les très nombreuses et surprenantes étrangetés que nous réservent les grès de Fontainebleau, il y a les très graphiques desquamations polygonales !



Ces réseaux polygonaux (dits aussi « écailles de tortue » ou « peau d’éléphant ou crocodile ») comme les cannelures sur les flancs des blocs correspondent à une dissolution par ruissellement suivant un réseau dont on n’a aucune trace à l’intérieur des blocs de grès.


Les grains de quartz libérés par dissolution de la silice du ciment retournent au sable, la silice dissoute est évacuée avec le ruissellement.



Pour en voir plus et en apprendre un peu plus sur les grès, relisez l’article publié sur la TL²B sur les sculptures du grès


desquamations polygonales des grès de Fontainebleau, Apremont Dames, (C) 2015 Greg Clouzeau
desquamations polygonales des grès de Fontainebleau, Apremont Dames, (C) 2015 Greg Clouzeau