jeudi 14 janvier 2016

Encore un hêtre remarquable au Bas Cuvier

L’hiver arrive (enfin !), la vie va ralentir jusqu’au printemps. Les lumières rasantes et douces soulignent les formes endormies de quelques arbres remarquables, témoins immobiles d’ époques révolues. De nombreux arbres de la forêt de Fontainebleau mériteraient le qualificatif de « remarquables ». Savoir ce qui les rend exceptionnels ne saute pas toujours aux yeux du profane. Il y a certes des critères presque objectifs (âge, diamètre, hauteur…), mais aussi des particularités physiologiques, la rareté de l’essence et parfois quelques légendes ou événements historiques liés au sujet. Mais surtout, il y a l’esthétique, critère d’une subjectivité exceptionnelle. C’est donc en toute subjectivité que je compte cet hêtre (Fagus sylvatica) remarquable du Bas Cuvier comme l’un des plus beaux, blotti qu’il est entre ses rochers et dont la ramure n’a rien à envier au bouquet de la reine Amélie. Remarquable, il l’est comme le prouve ce disgracieux rond bleu qui ornent les plus beaux sujets de notre forêt censer les protéger de la hache des bûcherons… Celui-ci se trouve non loin du Parking de l’épine, c’est à dire au Bas Cuvier, un des sites d’escalade las plus célèbre au monde que parcourt aussi le sentier bleu n°5 créé en 1887 par Charles Colinet.

Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
L’hiver arrive (enfin !), la vie va ralentir jusqu’au printemps. Les lumières rasantes et douces soulignent les formes endormies de quelques arbres remarquables, témoins immobiles d’ époques révolues.


De nombreux arbres de la forêt de Fontainebleau mériteraient le qualificatif de « remarquables ». Savoir ce qui les rend exceptionnels ne saute pas toujours aux yeux du profane. Il y a certes des critères presque objectifs (âge, diamètre, hauteur…), mais aussi des particularités physiologiques, la rareté de l’essence et parfois quelques légendes ou événements historiques liés au sujet. Mais surtout, il y a l’esthétique, critère d’une subjectivité exceptionnelle.


C’est donc en toute subjectivité que je compte cet hêtre (Fagus sylvatica) remarquable du Bas Cuvier comme l’un des plus beaux, blotti qu’il est entre ses rochers et dont la ramure n’a rien à envier au bouquet de la reine Amélie.

Remarquable, il l’est comme le prouve ce disgracieux rond bleu qui ornent les plus beaux sujets de notre forêt censer les protéger de la hache des bûcherons…

Celui-ci se trouve non loin du Parking de l’épine, c’est à dire au Bas Cuvier, un des sites d’escalade las plus célèbre au monde que parcourt aussi le sentier bleu n°5 créé en 1887 par Charles Colinet.

Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Cliquez sur une photo pour passer en mode plein écran

Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau

Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau



Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau


Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Hêtre remarquable du Bas Cuvier, Forêt Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau


Greg CLOUZEAU

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire