mardi 8 mars 2016

L'Angle Allain, un morceau d'histoire au Cuvier Rempart

Le premier 6A bloc De Fontainebleau n'est sans doute pas celui qu'on pense !

Jeu de mains et de pieds dans l'Angle Allain au Cuvier, 2016 (C) Greg CLOUZEAU
Le premier 6A bloc reconnu comme tel à Fontainebleau est la Marie Rose dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises.
Pourtant, à quelques minutes de cette voie mythique, se trouve une autre prétendante au titre : l'Angle Allain !


C'est sur cette ligne parfaite du Cuvier Rempart qu'en 1935, Pierre Allain, améliore véritablement ce qui va devenir les premiers vrais chaussons d'escalade.



Pierre Allain (né le 7 janvier 1904, mort le 19 décembre 2000) est l’un des plus grands alpinistes français. Il peut être considéré comme « l'un des pères de l'escalade moderne » c'est à dire sportive.  Il est aussi l'inventeur de nombreuses innovations techniques majeures de l'alpinisme : dont les équipements en duvet, les mousquetons d'escalade légers, le descendeur de rappel, etc et bien entendu les chaussons.

Pierre Allain, vit son enfance à Paris et découvre l'alpinisme en vacances dans les Alpes dans les années 1920. En 1930, il découvre l'escalade en forêt de Fontainebleau où il excelle rapidement. Il intègre donc le célèbre Groupe de Bleau dont il devient l'un des leaders. Comme les autres alpinistes parisiens, il passe la saison d'été dans les Alpes et grimpe le reste de l'année à Fontainebleau.



Remonter l'Angle Allain, 80 ans après sa première, n'est pas chose facile (c) 2016 Greg Clouzeau
Remonter l'Angle Allain, 80 ans après sa première, n'est pas chose facile (c) 2016 Greg Clouzeau




En 1934 il ouvre la Fissure des alpinistes à l'Envers d'Apremont qui est sans doute le premier 5 de Fontainebleau. L'année suivante c'est l'angle en 5C+/6A qui porte maintenant son nom. Et son palmarès en montagne ne fait que confirmer que les passages les plus difficiles qu'il a ouvert à Bleau au début des années 30 sont déjà dans les limites des possibilités humaines du moment !

1933 : première de l'arête sud-ouest de l'Aiguille du Fou avec Robert Latour.
1934 : première de l'arête sud-ouest du Pic Sans Nom avec Jean Vernet et Jean Charignon et première de la face sud de la Meije jusqu'au Glacier Carré avec Jean Vernet et Jean Leininger.
1935 : célèbre première ascension de la face nord du Petit Dru avec Raymond Leininger (sans crampon, sans chaussure de montagne, avec une corde de chanvre de seulement 7 mm de diamètre). Puis ouverture d'une « directissime » dans la face sud de La Meije depuis le Glacier Carré, avec Raymond Leininger (termine ainsi la voie ouverte en 1934). Également première de la face est de la Dent du Caïman avec Raymond Leininger.
1936 : première expédition française en Himalaya (Karakoram) avec notamment ses camarades Jean Leininger, Marcel Ichac, Jean Charignon, etc. La cordée d’assaut du Hidden Peak (8 068 mètres) menée par Pierre Allain atteint 6 850 mètres puis doit abandonner ses positions en raison de la tempête.
1937 : première de l'arête est de la dent du Crocodile avec les frères Jean Leininger et Raymond Leininger et première de l’arête nord-est des Grands Charmoz avec Yves Feutren.
1938 : première (sans lancer de corde) du Doigt de l’Etala aux Petits Charmoz avec Jean Leininger. Tentative à l'éperon Walker aux Grandes Jorasses avec Raymond Leininger. L'éperon, grand défi des alpinistes européens de l'époque, sera vaincu quelques jours plus tard par les Italiens menés par Riccardo Cassin.
1946 : troisième ascension de l'éperon Walker (des Grandes Jorasses) avec Guy Poulet, René Ferlet et Jacques Poincenot.
1947 : première de la face sud-ouest du Cardinal avec F. Aubert, Auguste Fix et J. Rousseau. Première de la face ouest de Blaitière avec Auguste Fix (qui grimpa en tête), dont le passage clé, une fissure déversante aux rebords évasés devait se situer dans la difficulté maximale de l'époque (6 sup). Effectuant la deuxième ascension, Terray et Lachenal confirmèrent que cette voie dépassait en difficulté rocheuse, tout ce qui était connu dans le massif du Mont Blanc.

En 1948, Pierre Allain commercialise les premiers chaussons d'escalade, qu'il avait conçus et bricolés dans les années 1930, les fameuses P.A. Elles deviendront incontournables sous le nom de EB (initiales d'Édouard d'Edmond Bourdonneau, voir  les commentaires) et seront utilisés par les grimpeurs du monde entier jusque dans les années 1970.
 
En 1948 toujours, il publie Alpinisme et compétition, qui aura une influence considérable sur le milieu des alpinistes. Dans son dernier chapitre, il explique tout ce que l'escalade à Fontainebleau a apporté aux alpinistes parisiens, privés de falaises d'entraînement. La recherche de la difficulté pure, par la répétition des passages et l'absence de risque de chute leur permettant d'« acquérir des qualités de grimpeur supérieures à ce que peut donner toute autre grande école d'escalade » [...] « Et puis à dire vrai, ce n'est pas uniquement en vue des courses en montagne que nous allons à Bleau et que nous y grimpons, c'est même surtout parce que nous en faisons un jeu qui passionne en lui-même. [...] Si, sortant des « classiques », on s'aventure jusqu'à essayer un des « derniers grands problèmes du Cuvier », et qu'après bien des « buts », l'un d'entre nous triomphe de cette prestigieuses première de quatre ou cinq mètres, il est momentanément aussi fier que s'il venait de réussir quelque nouvel itinéraire sur les flancs d'un grand sommet des Alpes. Et ses camarades de s'exciter pour la deuxième, la troisième, etc. »


Steph Carconne remonte l'Angle Allain, 5C/6A, Cuvier Rempart, (C) 2016 Greg Clouzeau
Steph Carcone remonte l'Angle Allain, 5C/6A, Cuvier Rempart, (C) 2016 Greg Clouzeau
Cliquez sur les photos pour passer en plein écran

Donc, la prochaine fois que vous irez frotter vos chaussons sur l'arrête de l'Angle Allain, que ce soit par la dalle de gauche (5C+/6A), ou dans le mur à droite (5C), gardez à l'ésprit que tout ceci n'est qu'un jeu et qu'il dure depuis plus de 80 ans !

Steph Carconne remonte l'Angle Allain, 5C/6A, Cuvier Rempart, (C) 2016 Greg Clouzeau
Steph Carcone remonte l'Angle Allain, 5C/6A, Cuvier Rempart, (C) 2016 Greg Clouzeau

Steph Carconne remonte l'Angle Allain, 5C/6A, Cuvier Rempart, (C) 2016 Greg Clouzeau
Steph Carcone remonte l'Angle Allain, 5C/6A, Cuvier Rempart, (C) 2016 Greg Clouzeau


Greg CLOUZEAU

Auteur & Photographe

Passionné de nature et de sport, je participe à la rédaction de plusieurs magazines et portails d'information

Engagé dans la préservation des sites naturels, je partage ici certaines mes connaissances sur le Pays de Fontainebleau en les illustrant de mes observations photographiques.

3 commentaires:

  1. je viens de lire l'article et je me suis demandé qui etait edouard bourdonneau. j'ai donc cherché sur google, et rien... je suis donc allé sur le site de EB en esperant trouver une partie "histoire" et j'ai trouvé, un passage sur un Edmond Bourdonneau maitre bottier.
    Alors vient ma question : EB... Edouard ou Edmond?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mathieu et merci de l'intérêt porté à cet article. A mon avis il s'agit d'une erreur sur le site de la marque (MDR) mais je vais quand même voir avec mes amis de chez EB...

      Supprimer
  2. Bonjour,
    nos amis de chez EB http://www.eb-escalade.com/ nous ont confirmé l'identité du créateur de la marque à savoir Edmond Bourdonneau après avoir contacté ses descendants. Merci à eux.
    Du coup, dans de nombreux ouvrages de référence, il y aura une petite correction à faire pour les ré-éditions !

    RépondreSupprimer