jeudi 31 mars 2016

Tutoyer la préhistoire en grimpant, oui mais avec respect !

Grégoire Clouzeau

A la faveur d'une giboulée, vous serez sans doute tenté de trouver refuge dans un des nombreux abris sous roche de la forêt de Fontainebleau. Si ce n'est pas toujours facile dans certains sites, les grès du Cirque de Larchant offrent de très belles cavités, parfois très spatieuses et que certains grimpeurs connaissent bien pour les possibilités d'escalade surplombante qu'elles offrent. Mais attention, nombre d'entre elles cachent aussi de précieux témoignages du passé. Apprenez à les identifier et surtout, respectez-les. Pas de tags, pas de nouvelles gravures, pas de feu...





Pourquoi évoquer spécifiquement Larchant ?



Ce cirque à la formation géologique particulière de par la présence du marais, de petites sources et de vastes forêts sur les plateaux a attiré les hommes préhistoriques, qui bénéficiaient, au fond de ce « golfe » de nombreux abris rocheux et d’un relatif isolement, par rapport à la vallée du Loing, plus passante. Comme dans de nombreux sites de la forêt de Fontainebleau et des Trois Pignons, on trouve donc ici diverses gravures rupestres dont certaines constituent des témoignages qui confèrent au site une importance remarquable. L’on compte plus d'une centaines de cavités gravées allant de l'ensemble de sillons usés jusqu’aux patronymes et inscriptions du XVIIe au XXIe siècles.




Un patrimoine exceptionnellement riche et fragile.




Gravures Préhistoriques typiques de Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
Gravures Préhistoriques typiques de Fontainebleau,
mais avec hélas des dégradations modernes !
(C) 2016 Greg Clouzeau

Je ne donne pas les localisations précises pour éviter les dégradations et pillages. Ceci étant dit, dans un but de préservation, je vais quand même vous révéler ici un secret de polichinnelle : l'emplacement d'une peinture préhistorique à Bleau !
Pour commencer, disons que l'on trouve ces abris au Maunoury, pignon rocheux à l’Est du massif de la Dame Jeanne (une dizaine). autour de la Dame Jouanne avec près d'une trentaine d'abris connus mais souvent très dégradés et pollués.  Un peu plus loin, au lieu-dit « les Crottes au Fer », on trouve une vingtaine d'abris. Ensuite, au rocher de la Justice, c'est à dire autour de « l’Elephant », en bordure Nord du massif, se trouve l'exceptionnel abri de « la Croix du Petit Homme » qui lui vaut d'être classé monument historique depuis 1954 et au Nord-Est, la grande grotte du « Chamois » qui recèle de beaux ensembles de sillons et quelques grilles. Enfin, en revenant vers Larchant, le massif de « La Roche au Diable » qui compte un quinzaine d'abris gravés, en offre 2 remarquables :
- la « Cave du Diable » qui comporte, près de son entrée, une gravure de croix en ronde-bosse, d’une facture très rare dans le Bassin Parisien.
- et sur le versant Nord de la Roche au Diable, la grande grotte dite « grotte à la peinture », découverte en 1959 et très étudiée par les préhistoriens, plus connu des grimpeurs sous le nom de "bout du monde".


C'est dans cette dernière que les photos ont été prises et je vous demande, amis grimpeurs, d'apporter le plus grand soin dans vos explorations des possibilités d'escalade de la grotte en n'y pratiquant que des traversées sur le rebord de la platière. N'y faite jamais de feux.


En effet, cette peinture préhistorique, sorte de tracées digitaux à l'ocre, est l'une des 3 exemplaires connus de peinture de cette époque en forêt de Fontainebleau. C'est aussi la moins dégradée et la plus facilement accessible.


La grande grotte dite « grotte à la peinture », Fontainebleau, (C) 2016 Greg Clouzeau
NE PAS GRIMPER EN POSANT LES PIEDS SUR LE SOCLE ET LE PLAFOND
NE PAS FAIRE DE FEU !!!!! MERCI
Car c'est dans ce plafond que ce cache les tracés digitaux à l'ocre que l'on voit ci-dessous !



Tracés digitaux préhistoriques de la grande grotte dite « grotte à la peinture »,
Tracés digitaux préhistoriques de la grande grotte dite « grotte à la peinture »,
Larchant, (C) 2016 Greg Clouzeau
Vous pouvez cliquer sur les photos pour passer en plein écran.


Pour en savoir plus sur l'art rupestre, relisez ma page sur ce thème
Voir aussi l'article de Jipé sur son blog à propos de ces peintures.