mardi 12 avril 2016

Sur les rochers de Fontainebleau n'aie pas peur des iules !

Grégoire Clouzeau
Parmi les nombreuses bestioles que doit affronter le grimpeur de Fontainebleau, les iules sont sans doute celles qui font imédiatement crier et sursauter un public non averti ! C'est vrai qu'en général, on n’aime ce genre de petits animaux aux pattes multiples, se tortillant ou se faufilant partout et qui vous tombent dessus dans un ultime sursaut de défense. Une peur non raisonée pour un insecte totalement inofensif et même utile !



Iule ou Tachypodoiulus albipes, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau
Iule ou Tachypodoiulus albipes, Forêt de Fontainebleau, (C) 2015 Greg Clouzeau



Dans le langage scientifique, la iule s'apparente aux mille-pattes. C'est même un myriapode diplopodes, ce qui veut dire que chaque anneau porte 4 pattes. Julida, est détritivores, c'est à dire qu'elles se nourri de déchets  type feuilles et bois morts, fruits décomposés, etc.

Lorsqu'il est inquiété par un prédateur, l'iule se roule en spirale pour se protéger. Il peut parfois sécréter des substances répulsives qui laissent sur la peau des taches de couleur jaune-orangé et parfois une odeur acide et peuvent être légèrement urtiquantes si l'on est allergique... Bref ce mille-pattes nom compliqué de Tachypodoiulus albipes et au comportement débonnaire à quelques tours dans son sac pour nous faire frémir mais ne présente aucun danger en France.

Chez les Diplopodes, chaque mue apporte, suivant les groupes d'appartenance, un nombre plus ou moins grand de nouveaux anneaux. Par exemple 4 ou 5 pour les Julida (iules), 2 à 4 pour les Polydesmida (polydesmes), un seul pour les Glomerida (gloméris). Chaque anneau porte deux paires de pattes. Donc, plus il est vieux, plus le diplopode est long et a de pattes.


Les iules aiment humidité et chaleur  ! Du coup, on en trouve beaucoup à Fontainebleau après les orages de l'été qui les font ressortir. Ensuite, ils disparaissent comme par magie, se cachant dans un lieu moîte. Les iules ne se côtoient jamais sauf pour la reproduction. Ce sont donc de grands solitaires !


Sachez que depuis quelques années, certains en font même des élevages !