jeudi 24 novembre 2016

Connaissez-vous les vrais et faux houx de Fontainebleau !

Grégoire Clouzeau
Houx Commun Ilex aquifolium Fontainebleau
Noël approche et comme chaque année, la Forêt de Fontainebleau va faire l'objet d'un pillage en règle de certaines de ces ressources végétales. Après les champignons, c'est au tour des Houx et Fragon d'être massivement coupés par des revendeurs peu scrupuleux et irrespectueux de nos forêts. D'ailleurs, l'ONF ne s'y trompe pas et publie très régulièrement des notes de communication demandant aux visiteurs de modérer la cueillette (celle de Noël 2015).  C'est le cas pour les champignons, les jonquille, le muguet...Vous pouvez d'ailleurs retrouver ces notes sur la Tribune Libre de Bleau. En discutant de cet article sur cet arbre sauvage  aux nombreuses spécificités végétales, un ami a évoqué le faux houx ! J'ai mis un peu de temps à comprendre que quoi il s'agissait : le Fragon ! Un buisson qui pique et porte lui aussi des boules rouge et qui, bien que n'ayant rien à voir botaniquement avec Ilex aquifolium, présente une sexualité commune.


Bon, à priori, tout le monde connaît le houx commun, cet arbre aussi exploité à Noël que les sapins pour décorer les portes de maison, etc. Le houx c'est ce petit arbre aux feuilles épineuses, épaisses et d'un vert plutôt brillant. En automne, les fruits (des drupes) murissent et deviennent rouges ce qui trahit facilement sa présence en forêt de Fontainebleau où il pousse tant dans les sous-bois ombragés qu'au soleil dans certains chaos rocheux comme celui du Bas Cuvier. Le houx ne craint pas les sols acides et secs. Dans de bonnes conditions, ils peuvent vivre pendant quelques siècles !

Le houx appartient à la famille des Aquifoliacées. Ils ne sont jamais très hauts car ils poussent très lentement  (en moyenne autour de 3 à 5 m).


Houx Commun Ilex aquifolium Fontainebleau
Houx Commun Ilex aquifolium Bas Cuvier Fontainebleau
Le Fragon (Ruscus aculeatus) dont Wikipédia nous dit qu'il se "fait appeler faux houx, petit-houx, buis piquant, fragonnette", ... appartient lui à la famille des Asparagaceae (Liliaceae, selon la classification classique) poussant habituellement dans l'aire méditerranéenne-atlantique et sur sol calcaire mais bien présent en divers secteurs de la forêt de Fontainebleau et des Trois Pignons.
Beaucoup plus petit cet arbrisseau d'un mètre environ est rhizomateux. Il s'étend donc un peu comme les fougères... Il forme alors des buissons très denses de rameaux piquants. Contrairement à ce que laisse supposer leur apparence, les branches de cette plante comportent non pas des feuilles mais des cladodes !


Petit buisson de Fragon (Ruscus aculeatus) à Fontainebleau.
Petit buisson de Fragon (Ruscus aculeatus) à Fontainebleau.

En fait si, il y a bien des feuilles. Je m'explique. Les cladodes larges et aplatis du Fragon imitent parfaitement la forme d'une feuille mais les « vraies » feuilles, sont de minuscules écailles ou épines situées aux extrémités des cladodes. Autre étrangeté, ces vraies feuilles ne sont pas photosynthétiques, c'est à dire que cette fonction nécessaire à la croissance de la plante a été déléguée aux fausses feuilles !


Fragon (Ruscus aculeatus) Fontainebleau
Les Cladodes du Fragon (Ruscus aculeatus) ressemblent à des feuilles,  Fontainebleau

En revanche, Houx et Fragon ont des point commun à commencer par le fait qu'ils portent tous les deux des fruits rouges toxiques ! Mais comme beaucoup de plantes, ils ont des aussi propriétés médicinales ou utilitaires dont certaines méconnues comme la fabrication de la glue servant au piégeage des oiseaux pour le houx.

Autre point commun, tous deux sont des plantes dioïque,  c’est-à-dire que les arbustes sont mâles ou femelles ! Et donc, la production de fruit n’est possible que si un plant mâle se trouve à proximité d'un plant femelle.

Tous les deux offrent un refuge à de nombreux animaux à commencer par les sangliers et oiseaux qui aiment s'y cacher, protégés par ces épineuses barrières naturelles. Donc, svp, pour le bien être de nos forêts, ne coupez pas ces plantes (il existe de très belles imitations) pour satisfaire à quelconques croyances populaires.


Rouge-gorge familier européen (Erithacus rubecula) est un habitué de ce houx du Bas Cuvier
Rouge-gorge familier européen (Erithacus rubecula) est un habitué de ce houx du Bas Cuvier