C'est la période de vol des Tristans en forêt de Fontainebleau

Cette année, j'ai décidé de consacrer un peu plus de temps à l'identification des espèces animales et végétales que je rencontre lors de mes escapades en forêt de Fontainebleau. Du coup, au Printemps et à l'été, une large part des observations les plus faciles à réaliser concerne la flore et les insectes qui la fréquentent. Hier, en allant grimper du côté d'Apremont, j'ai croisé divers papillons dont de nombreux Tristans, virevoltants sur le chemin de Clair Bois. Le Tristan, Aphantopus hyperantus, est une espèce de lépidoptères appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae, à la tribu des Satyrini et au genre Aphantopus dont il est le seul représentant en Europe.

Le Tristan, Aphantopus hyperantus, Fontainebleau
Le Tristan, Aphantopus hyperantus, Fontainebleau

Le Tristan est plutôt petit (40 à 45 mm), brun, et discret mais il est facilement reconnaissable avec ses petits ocelles noirs cernés de jaune et pupillés de blanc en nombre variable qui ressortent bien au verso. Ces ocelles jouent probablement un rôle contre la prédation (faux yeux ?). Au recto (intérieur) des ocelles noirs sont plus ou moins (parfois absents chez le mâle). Le brun fuligineux chez la femelle devient plus foncé, parfois presque noir, chez le mâle.
Il pourrait être confondu avec le Moiré piémontais de couleur plus claire mais ce dernier est endémique du Sud-Ouest des Alpes. En France, le Moiré n'est présent que dans les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes

Le Tristan est un papillon des forêts tempérées, plutôt humides et matures. Si en forêt de Fontainebleau on le croise rarement (comme ses congénères) au cœur des parcelles, il volette dans les clairières ou milieux assimilables. C'est donc dans les parcelles éclaircies et les bords de chemins qu'il se rencontre plus facilement. C'est un des rares papillons de jour à voler par temps couvert et même par pluie fine. La période de vol des adultes va de début juin à fin août. En quelques minutes, j'ai pu en croiser plus d'une quinzaine ainsi que des Silenes, hespérides, cuivrés...

Le Tristan, Aphantopus hyperantus, Fontainebleau
Le Tristan, Aphantopus hyperantus, Fontainebleau


Il a une large aire de répartition qui s'étend de l'ouest de l'Europe jusqu'au Japon jusqu'à 1600 mètres d'altitude, à l'exception de l'extrême nord du continent, des régions de climat méditerranéen.
Avec le recul des milieux ouverts, landes, clairières ou des trouées créées par la sylviculture, ses habitats de prédilection, il serait en régression mais néanmoins localement encore assez répandu.
En France métropolitaine où il était présent sur tout le territoire, il n'a pas été inventorié dans de nombreux départements depuis plusieurs années, ce qui pourrait signifier une importante régression de l'espèce. Ce papillon a fait l'objet d'études sur ses déplacements, qui ont conclu qu'il avait besoin de corridors écologiques spécifiques.

Une fois encore, je vous invite donc à participer aux nombreux programmes de surveillance qui sont d'une simplicité remarquable et permettent, tout en s'amusant avec les enfants, de faire avancer la science.

Le Tristan, Aphantopus hyperantus, Fontainebleau
Le Tristan, Aphantopus hyperantus, Fontainebleau

Commentaires