mardi 18 avril 2017

Une estampe japonaise sur le grès bleausard

Greg CLOUZEAU
La peinture compte parmi les moyens d'expression artistique favori au Japon. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si les Japonais ont écrit avec un pinceau plutôt qu'avec un stylo jusqu'à l'époque moderne. Avec la montée de la culture populaire pendant la période Edo (1603-1868), un type d'estampes nommé ukiyo-e  devint un art majeur et ses techniques furent perfectionnées par la suite, ce qui permit de produire des impressions couleur.


Estampe japonaise naturelle en grès et lichens de Fontainebleau
Estampe japonaise naturelle en grès et lichens de Fontainebleau
Cliquez sur l'image pour l'afficher en plein écran

Hokusai (vous savez cette célèbre  La Grande Vague de Kanagawa), et Hiroshige comptent donc parmi les plus célèbres artistes de l’époque. À la suite de l’étude de l’art européen, la perspective fait son apparition, Toyoharu s'attachant dès 1750 à en comprendre les principes, avant de les appliquer à l'estampe japonaise. D’autres idées se voient également reprises et assimilées et la représentation des paysages du Japon devient un sujet majeur.

Et forcément, au Japon, qui dit paysage, dit aussi Montagne ! 

La création de listes de montagnes célèbres remonte à l'époque d'Edo où le peintre et poète Tani Bunchō établit une liste de 90 montagnes remarquables. Dans les œuvres de Katsushika Hokusai on trouve aussi Trente-six vues du mont Fuji qui sont publiées à partir d’environ 1831.

Les 100 montagnes célèbres du Japon est une liste de sommets du Japon qui provient d'un ouvrage écrit en 1964 par l'écrivain et montagnard Kyūya Fukada. Cette liste est établie sur des critères de beauté de la montagne et des paysages mais aussi de l'altitude. Depuis la parution du livre et notamment avec la popularisation de la randonnée au Japon dans les années 1980, l'ascension de ces sommets constitue un défi à relever pour de nombreux randonneurs.


Estampe japonaise naturelle en grès et lichens de Fontainebleau
Estampe japonaise naturelle en grès et lichens de Fontainebleau