Le Bivouac Vert, témoin du passé de la forêt

La forêt de Fontainebleau et des Trois Pignons recèlent encore de nombreux bivouacs. Ce patrimoine disparaît petit à petit au rythme des saccages, leurs utilisateurs actuels étant souvent beaucoup moins respectueux que les "anciens" !

Fenêtre du Bivouac vert, Fontainebleau, (C) 2014 Greg Clouzeau
Fenêtre du Bivouac vert, Fontainebleau, (C) 2014 Greg Clouzeau



Parmi ces bivouacs aménagés, le "bivouac vert" (dont je vais taire la localisation) est encore en très bon état du fait de son entretien par une poignée de bénévoles et utilisateurs respectueux...

Ce bivouac sous roche, dépourvu de couchette, fut sans doute aménagé par les ouvriers lors de la création de l'aqueduc de la Vanne et du Loing (Œuvre de l'ingénieur Eugène Belgrand, l'ouvrage est achevé en 1875. Long de 173 km, l'aqueduc traverse la forêt de Fontainebleau sur 17 km dont 3,5 en aérien.) puis, amélioré par les carriers dans la première moitié du XXe siècle. Sa localisation ne me paraît pas compatible avec une utilisation pour quelques rencontres secrètes de résistants mais allez savoir.

Bivouac vert, Fontainebleau, (C) 2014 Greg Clouzeau
Bivouac vert, Fontainebleau, (C) 2014 Greg Clouzeau

Connu sous le nom de Bivouac de l'Aqueduc puis Bivouac vert, il a été renommé la Niche à Ulia par ses derniers occupants réguliers. S'il lui manque la porte (il y fait froid) depuis plusieurs décennies, les vitrages, et la cheminée sont intacts. Notez qu'un pavé couvre à l'extérieur le conduit de cheminée (à retirer avant allumage et à remettre en partant).

Il est propre, régulièrement balayé, et non tagué.

Merci de respecter ce témoin d'un autre temps...si vous le découvrez.

Commentaires