Les peintres de Barbizon

C’est à Barbizon, devenu le « foyer » de la nouvelle école paysagiste française, que deux des plus célèbres peintres de la forêt vont s'installer au début du XIXe.

Monument Millet Rousseau, Forêt de Fontainebleau, Gorges d'Apremont Barbizon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Monument Millet Rousseau, Forêt de Fontainebleau,
Gorges d'Apremont Barbizon, (C) 2015 Greg Clouzeau

Jean-François Millet (1814-1875) y épouse Catherine Lemaire en 1835 et s'y  installe définitivement après une épidémie de choléra à Paris.  En 1836, après avoir séjourné à Chailly-en-Bière, Théodore Rousseau (1812-1867) s’installe à son tour à Barbizon, où il loue une petite maison et une grange pour son atelier. Il y reste jusqu’à la fin de sa vie, en 1867.

La forêt de Fontainebleau abrite un monument en leur mémoire depuis 1884. Il s'agit d'une plaque à leurs effigies réalisée par le sculpteur Henri Chapu à laquelle on accède en suivant le sentier bleu à la sortie du village.

Commentaires