Ca sent l'ail des ours dans certains coins du Pays de Fontainebleau

L'hiver n'est pas terminé que déjà les perce-neiges, jonquilles, narcisses et autres plantes annonciatrices du Printemps pointent leur nez dans les sous-bois du Pays de Fontainebleau. Parmi elles, l’ail des ours a fait son apparition.


Les premières pousses trouvées ces jours-ci étaient encore peu nombreuses et sont vraiment trop petites pour être cueillies. La frustration ne va pas durer car très rapidement, dans certains secteurs, un très dense tapis vert va couvrir le sol de nos sous-bois.

Car l’ail des ours (allium ursinum), aussi appelé ail des bois, aime bien pousser entouré de ses congénères. D’ici tros à quatre mois, le tapis vert fera place à un tapis moucheté de fleurs blanches. Entre temps, il pourra être cueilli et dégusté à volonté (mais avec modération tout de même).

Ail des ours (allium ursinum) Pays de Fontainebleau
Ail des ours (allium ursinum) Pays de Fontainebleau

 

 

Où trouver l'ail des ours dans le Pays de Fontainebleau ?




L'ail des ours, c'est comme les bons coin à champignons, on refuse souvent de donner sa localisation. Disons qu'on le rencontre dans la vallée du Loing et dans certains bois des bords de Seine. C'est une plante typique de certains sous-bois humides au sous-sol argilo-siliceux.


A quoi ressemble l'ail des Ours ?



D'après la description dans la flore de Coste c'est une plante vivace de 15 à 35 cm, glabre, à forte odeur d’ail. Le bulbe est petit, oblong, à tunique blanche membraneuse, la tige faible, demi-cylindrique, munie à la base de 2 feuilles ovales-lancéolées, larges de 2 à 5 cm, pétiolées, planes, molles, à nervures convergentes. Les fleurs sont d'un blanc pur, en ombelle plane un peu lâche non bulbillifère.



Et son intérêt réside bien entendu dans ses qualités culinaires et gustatives !

Du bulbe aux les feuilles en passant par les fleurs, tout est comestible crus ou cuit.

Ail des ours (allium ursinum) Pays de Fontainebleau
Ail des ours (allium ursinum) Pays de Fontainebleau

Toutefois, pour la cueillette, bien que toute la plante soit comestible, évitez de l’arracher avec son bulbe afin qu'il repousse l'année suivante. En début de saison, on peut même se contenter des feuilles périphériques qui sont encore très tendres. Sans avoir la force de son cousin l’ail cultivé (allium sativum), il a un vrai goût d'ail, notamment des pétioles (les tiges des feuilles) qui, en plus d'une saveur aillée moins puissante, ont également un goût presque sucré.


Attention au muguet


Les feuilles ressemblent, de loin, à du muguet qui lui est très toxique, mais la confusion ne me semble pas possible ! D'abord il ne semble pas cohabiter avec le muguet d’après mes observations. Ensuite, il y a l'odeur... Enfin, une observation rapide vous confirmera que la feuille de l’ail des ours est beaucoup moins épaisse


Ail des ours (allium ursinum) Pays de Fontainebleau


Ail des ours (allium ursinum) Pays de Fontainebleau

Comment le consommer ?


A déguster cru ou cuit mais toujours bien lavé.
Crues, les feuilles finement hachées et les fleurs peuvent accompagner salade, asperges ou être incorporer dans une mayonnaise ou dans du beurre par exemple. Le beurre doit être soit tartiné sur un pain grillé soit utilisé pour la cuisson.


Nom : Allium ursinum L. ( Ail des ours )

Famille : AMARYLLIDACEAE

Floraison : Avril – Juin

Forme biologique :

Géophyte.

Protection :

– Liste rouge européenne IUCN 2012 LC

http://www.preservons-la-nature.fr/flore/taxon/3997.html

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/81541

http://www.consoglobe.com/ail-ours-plante-condimentaire-decouvrir-4078-cg#hgFJWyXY4hRCSlEd.99

http://sauvagement-bon.blogspot.fr/

Commentaires