Ces étranges gravures moyenageuses des Trois Pignons

Tout dans la forêt de Fontainebleau me passionne. Sa géologie fantastique, l'évolution de ses paysages, la faune et la flore qui s'y développent, les loisirs qui s'y pratiquent et bien évidemment, les trésors archéologiques et patrimoniaux qu'elle renferme. Parmi eux se trouvent les très mystérieuses gravures rupestres dont l'étude soulève souvent bien plus de questions qu'elle n'apporte de réponses. J'ai consacré une longue page aux gravures préhistoriques dont je vous présentais quelques très beaux exemples ici. Hier, profitant du retour du soleil et de nouvelles indications, (merci Robert !) je suis parti à la recherche d'un très mystérieux auvent gravé sans doute au Moyen Age dans les Trois Pignons. En effet, outre son étrange configuration, celui-ci abrite sur son plafond de très nombreuses gravures atypiques et uniques à Fontainebleau !
 
Première curiosité, sa configuration.
Cet abris n'a été découvert qu'en 2004... Il faut dire qu'il est particulièrement bien caché et que bien peu de gens songeraient à y entrer. Il faut même ramper pour s'y installer... Présenté comme un bivouac ou un abris de carrier à cause d'un muret circulaire assez grossier en pierres sèches, sa hauteur ne dépasse pas les 90 cm. Difficile donc d'imaginer une quelconque utilisation à cette construction dans cette configuration. A t-il été comblé ? Je ne pense pas car le mur ne semble pas s'enfoncer plus profondément. Une cache de matériel ?
 
Deuxième étrangeté, il ne présente aucune trace de dégradation (tant mieux) ou occupation entre le moyen âge et aujourd'hui ce qui est très exceptionnel ! Par ailleurs, il présente une série de dessins d'une rare homogénéité dans la thématique et la facture (trait continu). A priori, ce sont là les œuvres d'une seule personne quoique certains animaux soient mieux réussis que d'autres.
 
Enfin, troisième mystère, l'analyse des dessins ! Voici un extrait de ce qu'en a publié le GERSAR précisant que si certains éléments peuvent dater du XIIIe siècle, cela ne peut être extrapolé à l'ensemble du site.
 
"Le plafond est couvert d'un important décor de gravures linéaires, comprenant de nombreuses représentations d'humains et d'animaux intervenant dans des scènes de thème cynégétique (nda : chasse) : deux personnages soufflent dans des cors de chasse, un autre semble disposer d'un faucon apprivoisé... tous sont accompagnés de chiens lancés à la poursuite de cervidés et lagomorphes (nda : lièvre) en fuite. On remarque également un volatile de type faisan ou perdrix, et un très curieux personnage vu de face avec de grandes oreilles dressées."
"Hormis les scènes de chasse, on a aussi une scène de combat, ou plutôt de fin de combat, avec un chevalier piétinant un personnage de grande taille. La représentation de chevalier présente certains détails d'habillement et d'équipement guerrier pouvant être datés du XIIIe siècle."
 
Bon personnellement, j'ai pas encore tout trouvé (notamment les différents oiseaux) et certaines de mes interprétations seraient un peu différentes.

Par exemple, le curieux personnage aux grandes oreilles ne pourrait-il pas être un ours se faisant attaquer ? S'agit-il d'un "barbare" vêtu d'une peau de bête ? 

Voici donc mes quelques photographies de ce remarquable plafond... Et vous, vous y voyez quoi ?

 
La partie gauche est dédiée à la chasse
 
 
La partie gauche est dédiée à la chasse
 
 
Lièvre poursuivit par un chien
 
L'homme aux grandes oreilles
 
Cervidé poursuivit par un chien
 
Proie ou chasseur ?
 

Chevalier gauche
 
 
chevalier droite
 
 
photo 1-3
Voici quelques unes de mes interprétations et observations

Le sonneur de cor ?
 
L'attaque de l'ours
 
Le chevalier
 
Le casqué
 

Commentaires