jeudi 5 décembre 2019

[Espèce] Le champignon qui part en fumée !


De tous les champignons de nos forêts, les vesses-de-loup sont sans doute ceux qu'affectionnent le plus les enfants. C'est loin d'être le plus beau mais au moins il est amusant ! Aisément reconnaissables, ils se transforment en vrais petits volcans quand on appuie dessus lorsqu'ils sont mûrs. L'appellation "Vesse de loup" désigne bien entendu plusieurs taxons dont Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée. C'est sur la souche d'un très vieux hêtre remarquable des Gorges d'Apremont que j'ai pu faire ces images des différents stade de maturation de ce petit volcan.

Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau
Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau
La Vesse-de-loup perlée est une espèce de champignons basidiomycètes de la famille des Agaricaceae ou des Lycoperdaceae selon les classifications. Lycoperdon, nom du principal genre de ces champignons signifie littéralement pet de loup. D'ici à dire que c'est de là que vient l'expression "lâcher une perle"... Les anglophones les appellent pour leur part puffballs.
La Vesse de Loup perlée est de petite taille (5 à 7 cm) avec un corps rond et allant en s'amenuisant vers une tige large. Il est d'un blanc cassé avec un chapeau recouvert de courtes à bosses épineuses ou « perles ». À maturité, il devient brun et un trou dans le couvercle s'ouvre pour libérer des spores qui sont expulsées dans un élan quand le corps est comprimé par des gouttes de pluie ou un toucher.

Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau

Les genres de Vesse de Loup se différencient par la façon dont le péridium se déchire : soit il se forme une ouverture au sommet (Lycoperdon et Bovista), soit la déchirure est plus irrégulière (Calvatia et Langermannia). On a affaire à des champignons dits gastéromycètes c'est à dire que leur basidiome (l'appareil reproducteur des basidiomycètes contenant les spores) est protégé par une membrane : le péridium.

Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau
Sur cette souche, elle sont arrivées à maturation


A l'intérieur du basidiome, l'hyménium appelé ici gleba évolue en vieillissant. C'est elle qui se transforme d'abord en une confiture olivâtre peu appétissante, puis en poussière qui jaillit en nuage à la moindre pression.

Selon la classification phylogénétique, les gastéromycètes formeraient le stade le plus évolué des basidiomycètes.

Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau


En principe, aucune vesse-de-loup n'est toxique mais d'une part l'intérêt gastronomique du champignon est très limité (d'autant que seuls les exemplaires très jeunes peuvent être consommés), d'autre part au stade jeune (tout blanc), il peut être confondu avec des champignons toxique ! Il existe une version vesse-de-loup géante, rare et impressionnante tant part la taille (un ballon de foot) que part le poids qui peut atteindre les 25 kg !

Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau
Lycoperdon perlatum, la Vesse-de-loup perlée, Apremont, Forêt de Fontainebleau







0 commentaires:

Publier un commentaire

Bonjour,
Merci de l'intérêt que vous avez porté à cette publication. Votre commentaire sera adressé à Greg Clouzeau pour vérification avant sa mise en ligne.